Notre Réunion Publique - Les résistances paysannes, ou une autre conception du progrès avec Silvia Pérez-Vitoria
du Mardi 27 Octobre est annulée pour cause de couvre feu étatique... anarchism.space/@falasociale/1

Notre causerie populaire "Croissance économique & décroissance globale: de quoi parle-t-on ?" du Lundi 2 Novembre est avancée à 19h pour cause de couvre-feu ...anarchism.space/@falasociale/1

Notre réunion publique du 27/10 sur les résistances paysannes avec Silvia Pérez Vitoria est annulée pour cause de couvre-feu étatique... 😤 😪

Jean-Pierre Tertrais est l’auteur d’une centaine d’articles dans le Monde Libertaire, des brochures et livres « Pour comprendre la crise agricole » & « Du développement à la décroissance » aux Editions du Monde Libertaire, de « Jusqu’ici tout va bien : décroissance, révolution sociale, changement de civilisation » & « l’imposture de la modernité » & « L'homme au péril de lui-même : Histoire d’une rupture qui pourrait très mal se terminer » aux Editions libertaires.

La présentation sera courte pour laisser une large place aux questions, et au débat sur les perspectives concrètes d'action.

Tout d'abord, que nous disent la physique, la chimie et la biologie sur le cadre à long terme, les écueils à éviter, et les contraintes existantes liées aux limites de la planète ? Ensuite, à l'intérieur de ce cadre, quelles sont les options envisageables, et sur quels leviers peut-on jouer ? Enfin, comment peut-on prendre des décisions collectives, en y intégrant des arguments bien plus larges que les seuls arguments scientifiques ?

François sera en compagnie de notre camarade Jean-Pierre Tertrais , pour non seulement partager le constat du désastre capitaliste, mais aussi envisager dans le cadre du débat des perspectives d’émancipation individuelles et collectives.
Croissance économique, décroissance globale: quel est le cadre du débat?
Après un bref constat de l'impact des humains sur la planète, on introduira des définitions liées à la croissance économique et à la décroissance globale, puis on abordera trois questions.

Causerie Populaire - Croissance économique & décroissance globale: de quoi parle-t-on ? - Lundi 2 Novembre 20h30 - local la commune. François Graner, biophysicien directeur de recherche au CNRS de l’Université de Paris – Diderot, membre de l'association Survie, co-auteur de "L'Etat français et le génocide des Tutsis au Rwanda", s’intéresse également aux problèmes environnementaux et à l’organisation sociale et politique.

Réunion Publique - Les résistances paysannes, ou une autre conception du progrès - avec Silvia Pérez-Vitoria
Jeudi 27 Octobre à 20h - Salle 12 de la Maison des associations au 6 Cours des alliés à rennes, Métro Charles de Gaulle.

En Italie, son ouvrage Les paysans sont de retour a reçu le prix Farmers’ friend 2008 et le prix Nonino 2009. Il est également traduit en allemand et en espagnol. Aujourd’hui considérée comme l'une des meilleures journalistes spécialisées dans les mouvements paysans alternatifs du monde entier, elle collabore notamment à L'Ecologiste et au Monde Diplomatique.

Show thread

Silvia Pérez-Vitoria
Socio-économiste, documentariste, enseigne à l’Université internationale d’Andalousie dans le master –doctorat d’agroécologie. Elle a écrit, entre autres, « Les paysans sont de retour » (Actes Sud, 2005), « La riposte des paysans » (Actes Sud, 2010), « Manifeste pour un XXIème siècle paysan » (Actes Sud, 2015). Elle est co-auteur de « La bio entre business et projet de société » (Agone, 2012).Elle collabore aux revues L’Ecologiste et Nature et Progrès.

Show thread

La paysannerie a été éradiquée au nom de l’idéologie du développement, avec des conséquences sociétales, écologiques, et sociales dramatiques. Plus que jamais il apparaît qu’aucune transformation sociale ne pourra avoir lieu sans une remise en question radicale de la conception d’un progrès fondé sur l’industrie et la technique et sans redonner une place centrale à la paysannerie.
Gel hydroalcoolique fournit à l’entrée. Masques requis. Jauge maximale.

Show thread

Réunion Publique - Les résistances paysannes, ou une autre conception du progrès - avec Silvia Pérez-Vitoria
Jeudi 27 Octobre à 20h - Salle 12 de la Maison des associations au 6 Cours des alliés à rennes, Métro Charles de Gaulle.

Samedi 17 Octobre à 14h - local la commune - 17 rue de châteaudun - 35000 rennes – Exposition et Débat avec invitée « Amiante & mensonge: scandale d'Etat et meurtre capitaliste de masse »
--------
Groupe la sociale de la Fédération Anarchiste
C /o local la commune
17 rue de châteaudun
35000 rennes
Tel/rep : 02 99 67 92 87
contact@falasociale.org
www.falasociale.org

Nous en parlerons lors de cette animation avec Virginie Dupeyroux l'après midi du samedi 17 octobre.
Une exposition réputée sur l'amiante sera présentée.
Gel hydroalcoolique fournit à l’entrée. Masques requis. Jauge maximale.

La colère des victimes est légitime. Tant que ces pouvoirs oppriment, d'autres scandales (le sang contaminé, les pesticides, le médiator...) émergent et continueront à l'avenir. La révolte est nécessaire. Abattre l'oppression de ces pouvoirs et transformer l'organisation sociale à l'origine en est la conséquence logique et implacable.

On savait depuis 1906 que l'amiante tuait. Elle a été interdite en France à la production et consommation uniquement en 1996. Depuis, l'Etat continue à refuser l'organisation du suivi médical des victimes et les indemnisations se font au compte goutte et à minima. Et dans le monde, on continue, en Inde, en Chine, en Amérique du sud, en Afrique bien sûr, à en faire le commerce. On sait pourtant que cancer-environnement.fr/Portal au moins 500.000 personnes en mourront dans le monde dans les 30 ans

Dans cette "petite" histoire se sont joués des drames humains et familiaux. Virginie Dupeyroux décrit dans son livre "amiante et mensonge notre perpétuité" ce parcours individuel de douleurs, plus de 50 ans après l'empoisonnement avéré. Il est significatif de la souffrance vécue par plus de 100.000 morts liés à l'amiante et leurs proches en France. Il est révélateur de l'implacable logique d'Etat et des pouvoirs d'argent et des mandarinats médicaux.

De 1932 à 1986 une usine de broyage d'amiante et du radioactif zircon de la CMPP Comptoir des matériaux et matières premières d'Aulnay sous Bois a empoisonné, avec la complicité des pouvoirs politiques et le silence coupable d'une partie des autorités médicales, des milliers de travailleurs (étrangers pour la plupart) et habitants de la commune, dont 13.000 écoliers... la-croix.com/Actualite/France/

Show more
Anarchism Space

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!